Gêné de jeter

Vous êtes mûrs pour la prochaine étape : la collecte des matières organiques. Merci d’aller de l’avant!

Dès le printemps 2019, le bac brun fera le pont entre les bonnes habitudes du passé et les défis du présent. Il est estimé que près de 40 % des matières résiduelles générées par un ménage sont compostables.

Quelles matières mettre dans le bac brun?

  1. Ce qui se mange
  2. Ce qui se jardine
  3. Les papiers et cartons souillés

Soirée d’information sur la collecte des matières organiques : en rattrapage!

Vous n’avez pas pu assister aux soirées d’information sur la collecte des matières organiques? Visionnez la captation de celle tenue à la Maison de la culture de Waterloo. Vous verrez, c’est comme si vous y étiez!

 

Cliquez ici pour visionner sur Vimeo.

Gracieuseté :  Télévision communautaire de Waterloo.

Matières acceptées

Seuls les sacs de papier sont acceptés

Résidus alimentaires

  • Fruits, légumes et leurs pelures
  • Pain, pâtisseries, céréales et pâtes alimentaires
  • Noix et leurs écales, légumineuses et riz
  • Œufs et leurs coquilles
  • Café et thé
  • Restes de table
  • Viande, poisson, charcuteries et produits laitiers
  • Os, coquillages et carapaces de fruits de mer
  • Aliments périmés sans emballage

Résidus de jardin

  • Feuilles, fleurs fanées et herbes
  • Résidus de taille de haie
  • Aiguilles et cônes de conifères
  • Bran de scie, écorce et copeaux de bois
  • Brindilles et petites branches

Papiers et cartons souillés

  • Papier journal pour emballer les résidus alimentaires
  • Boîtes de pizza
  • Moules à muffins en papier et papier parchemin
  • Filtres à café et sachets de thé
  • Essuie-tout et mouchoirs
  • Assiettes, serviettes de table et nappes en papier
  • Gobelets coniques de distributeur à eau

Autres matières

  • Litière et excréments d’animaux domestiques (en vrac ou dans des sacs de papier)
  • Cheveux, poils et poussière
  • Brochettes et cure-dents en bois

Matières refusées

Les sacs compostables et les sacs de plastique sont interdits.
  • Couches et produits d’hygiène féminine
  • Animaux morts et résidus provenant du débitage d’un animal
  • Dosettes à café
  • Tasses à café à usage unique et couvercles
  • Ouates, lingettes et cotons-tiges
  • Verre et vitre
  • Mégots de cigarette
  • Bois peint ou traité et souches d’arbre
  • Papier et carton imbibés d’huile à moteur, de peinture ou de produits dangereux
  • Feuilles d’assouplissant et sacs d’aspirateur
  • Roche et gravier
  • Toute matière de plastique, compostable ou non

Questions et réponses

Qui a accès à la collecte des matières organiques?

La collecte systématique des matières organiques vise le secteur résidentiel :

  • Pour les territoires de Roxton Pond, de Saint-Alphonse-de-Granby, de Sainte-Cécile-de-Milton, de Saint-Joachim-de-Shefford, du canton de Shefford et du village de Warden, tous les immeubles résidentiels seront desservis par la collecte des matières organiques.
  • Pour les territoires de Granby et Waterloo, la desserte couvre les maisons unifamiliales, les immeubles de deux à six logements et les immeubles en copropriété.

Toutes les maisons unifamiliales ont accès à la collecte des matières organiques. Les quantités minimales et maximales de bacs bruns disponibles pour chaque type d’habitation sont établies par la MRC selon le nombre d’unités comprises dans l’immeuble.

Si vous habitiez dans un immeuble de sept logements et plus situé à Granby ou Waterloo ou si vous êtes une industrie, un commerce ou une institution, il est possible de participer à la collecte des matières organiques de façon volontaire.

Contactez-nous pour plus de détails.

Pourquoi les sacs en plastique, compostables ou réguliers, sont-ils interdits?

Le permis d’exploitation délivré par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques n’autorise pas la Régie intermunicipale de gestion des matières résiduelles de Brome-Missisquoi à accepter des matières ensachées dans des sacs compostables sur sa plateforme de compostage. Cette interdiction découle du fait que le compostage se déroule à l’extérieur et que les matières emballées dans ce type de sac peuvent dégager des odeurs nauséabondes à leur arrivée.

De plus, le temps de compostage des sacs est beaucoup plus lent que celui des résidus alimentaires et des résidus de jardin, entraînant ainsi la présence indésirable de lambeaux de sacs dans le compost mature, ce qui n’est pas souhaitable pour obtenir un compost de qualité.

Que se passera-t-il si je ne participe pas à la collecte?

Quelles que soient vos appréhensions, vous êtes encouragés à participer à la collecte des matières organiques à votre rythme. Consultez la section Comment commencer à composter pour y trouver des conseils.

Selon le taux de participation observé, des billets de courtoisie pourraient être remis par la MRC.

J’ai déjà un composteur domestique, pourquoi devrais-je utiliser le bac brun?

Bien que le compostage domestique soit une pratique encouragée par la MRC, nous vous encourageons aussi à utiliser le bac brun.

Vous verrez, le bac brun est un excellent complément à votre composteur domestique, puisque vous pouvez y déposer les résidus organiques que vous ne pouvez pas composter à la maison comme les viandes, les poissons, les restes de repas contenant de la sauce, les papiers et cartons souillés par de la nourriture (boîte de pizza, serviettes de table, etc.), ainsi que vos surplus de résidus de jardin et de feuilles.

J’ai déjà un broyeur à déchets, pourquoi devrais-je utiliser le bac brun?

L’utilisation d’un broyeur à déchets est déconseillée, et ce, pour plusieurs raisons. En plus de consommer de l’électricité et une grande quantité d’eau potable, l’utilisation d’un broyeur à déchets complique les opérations de traitement aux usines d’épuration des eaux usées.

Par ailleurs, si votre maison est connectée à une installation septique, l’utilisation d’un broyeur surcharge la fosse septique, nécessitant ainsi une vidange plus fréquente, et peut entraîner le colmatage du dispositif d’épuration et ainsi diminuer sa durée de vie.

L’utilisation du bac brun s’avère donc une meilleure option.

Que faire si le bac brun est brisé?

Si le bac brun est brisé, avisez la MRC dès que possible. La réparation ou le remplacement du bac brun est sans frais comme la MRC en est propriétaire.

Pourquoi le bac brun est-il de 240 L, ça me semble gros? Ou au contraire, puis-je obtenir un second bac brun?

Ce volume permet de combler certaines périodes de pointe de génération de résidus de jardin au printemps, à l’été et à l’automne et aussi d’accumuler les matières organiques entre les collectes mensuelles d’hiver. De plus, les bacs de cette dimension sont plus robustes, plus stables dans les pentes et face aux vents, et sont reconnus comme étant plus durables et nécessitant moins de réparations. Ils sont plus difficilement renversés par les ratons laveurs et plus facilement levés par les camions de collecte automatisée.

Il s’agit de la seule dimension de bac brun mise à votre disposition. Si vous désirez un second bac brun, contactez-nous. Les bacs bruns achetés en magasin ne seront pas collectés.

Consultez la section Bacs et conteneurs pour plus de détails.

Que fait-on des matières organiques collectées?

Les matières organiques sont acheminées à la plateforme de compostage de la Régie intermunicipale de gestion des matières résiduelles de Brome-Missisquoi située à Cowansville. Elles y sont mélangées à des copeaux de branches, qui agissent comme structurants, et mises en andains, une sorte de petites montagnes, à l’extérieur sur une plateforme de béton étanche. Par la suite, les andains sont retournés pour les oxygéner afin de créer un compost mature, stable, riche et exempt de pathogènes.

Pourra-t-on obtenir du compost produit à partir des matières organiques collectées?

La MRC examinera la possibilité d’organiser une distribution de compost chaque année. Il est toutefois important de spécifier qu’une distribution n’est possible que si la quantité de compost produit et la qualité de celui-ci le permettent. Pour obtenir un compost de qualité, il suffit de ne déposer que les matières acceptées dans le bac brun.

Je déménage. Que faire avec le bac brun?

Laissez le bac brun en place à votre départ. Il appartient à la MRC et il est associé à l’adresse où il est situé. Si vous avez besoin d’un bac brun à votre nouvelle adresse, contactez-nous.

Pour en savoir plus, visitez la page Bacs et conteneurs.

Que fait-on des matières organiques collectées?

Les matières organiques sont acheminées à la plateforme de compostage de la Régie intermunicipale de gestion des matières résiduelles de Brome-Missisquoi située à Cowansville. Elles y sont mélangées à des copeaux de branches qui agissent comme structurants et mises en andains, une sorte de petite montagne, à l’extérieur sur une plateforme de béton étanche. Par la suite, les andains sont retournés pour les oxygéner afin de créer un compost mature, stable, riche et exempt de pathogènes. Le processus de compostage peut prendre entre 3 et 12 mois. Il est influencé par la nature des matières organiques, le taux d’humidité, l’oxygène et la température extérieure.

Pourra-t-on obtenir du compost produit à partir des matières organiques collectées?

Une fois le compost mature (après 3 à 12 mois), la MRC examinera la possibilité d’organiser une distribution de compost. Il est toutefois important de spécifier qu’une distribution ne sera possible que si la quantité de compost produite et la qualité de celui-ci le permettent. Pour obtenir un compost de qualité, il suffit de ne déposer que les matières acceptées dans le bac brun.

Le compostage domestique vous intéresse? Apprenez-en plus sur le programme d’achat de composteurs domestiques à prix réduit.

Renseignez-vous

Comment commencer à composter

Seuls les sacs de papier sont acceptés

Installez le minibac de cuisine à l’endroit qui vous semble le plus adéquat.

Sur le comptoir, sous l’évier ou encore là où était la poubelle, il y a plus d’une bonne façon de faire. Trouvez la vôtre!

Allez-y à votre rythme.

Commencez par y déposer les matières comme les filtres à café et leur contenu, les sachets de thé, les coquilles d’œufs, les épluchures de légumes et les restes de fruits. N’oubliez pas les essuie-tout!

Emballez les matières dans du papier journal pour absorber les liquides et retenir les odeurs.

Lors de la préparation des repas, disposez quelques feuilles de papier journal sur le comptoir pour y déposer les épluchures. Emballez-les comme un baluchon et hop! dans le minibac.

Félicitez-vous et continuez!

Passez à la prochaine étape et déposez vos restes de table et la viande de la même façon dans votre minibac.

Trucs et astuces

Trucs de base anti-odeurs

  • Évitez de déposer des substances liquides en grande quantité dans votre minibac de cuisine.
  • Emballez les aliments dans du papier journal.
  • Rincez votre minibac de cuisine après chaque transfert dans le bac brun.
  • Placez le bac brun à l’ombre.
  • Herbicyclez!

Astuces de pro anti-odeurs

  • Congelez les résidus alimentaires.
  • Doublez le bac brun d’un sac de papier pour les feuilles.
  • Déposez les résidus de jardin et les résidus alimentaires en alternance dans le bac brun.
  • Mettez le bac brun en bordure de rue lors de chaque collecte.
  • Rincez le bac brun avec de l’eau et du vinaigre au besoin.

Ratons laveurs et autres rongeurs

Si ces petits animaux ont désigné votre bac comme leur garde-manger, appliquez de l’onguent mentholé décongestionnant sur les ouvertures et les trous d’aération du bac brun pour les éloigner. L’odeur leur coupera l’appétit!

Asticots et mouches

Pour éviter que les mouches et les asticots élisent domicile dans votre bac, emballez les résidus de viandes et les produits laitiers dans plusieurs épaisseurs de papier journal. Pour les anéantir, saupoudrez du bicarbonate de soude sur le contenu de votre bac.

Quoi faire en hiver?

Comme certaines matières organiques sont humides, elles ont tendance à geler sur les parois du bac brun, empêchant ainsi leur collecte. Pour éviter que les matières collent et gèlent aux parois du bac, doublez-le d’un grand sac de papier de résidus de jardin ou de carton. Vous pouvez aussi disposer de grands morceaux de carton dans le fond et sur chaque paroi du bac brun pour éviter que les matières organiques n’y collent.

Mythes

Les émissions de gaz à effet de serre (GES) associées au transport des matières organiques annulent le gain environnemental associé au compostage.

FAUX.

Bien que les activités de collecte et le transport du compost génèrent des GES, elles ne représentent qu’une mince fraction des émissions qui sont générées lorsque les matières organiques sont enfouies. Ceci est vrai même si les matières organiques sont transportées sur 100 km après leur collecte!

Le secteur commercial génère plus de matières organiques que le secteur résidentiel.

FAUX.

Selon le dernier bilan de RECYC-QUÉBEC, le secteur résidentiel est responsable de 60 % des résidus alimentaires et des résidus de jardin produits dans la province.

Le compost produit à partir des matières organiques collectées dans les bacs bruns est de mauvaise qualité.

FAUX.

Selon une étude récente commandée par le MELCC, il est tout à fait possible d’obtenir un compost de qualité supérieure avec le contenu des bacs bruns, il suffit tout simplement de ne pas y mettre des matières refusées.