Gêné de jeter

Merci de participer à la lutte aux changements climatiques en compostant vos résidus organiques plutôt que de les enfouir.

Chaque année, grâce à vous, c’est plus de 7 000 tonnes de résidus alimentaires et résidus de jardin qui sont compostés et non enfouis. Cela évite l’émission de gaz à effet de serre (GES).

Quelles matières mettre dans le bac brun?

  1. Ce qui se mange
  2. Ce qui se jardine
  3. Les papiers et cartons souillés

Distribution de compost

Le compost disponible pour l’année 2021 est maintenant écoulé. Pour être avisé lors de la prochaine distribution au printemps 2022, inscrivez-vous à notre infolettre. 

Rappel : La Régie intermunicipale de gestion des matières résiduelles de Brome-Missisquoi n’est pas accessible aux citoyennes et citoyens de la Haute-Yamaska.

Matières acceptées

Seuls les sacs de papier sont acceptés

Résidus alimentaires

  • Fruits, légumes et leurs pelures et noyaux
  • Pain, pâtisseries, céréales et pâtes alimentaires
  • Noix et leurs écales, légumineuses et riz
  • Œufs et leurs coquilles
  • Café et thé (sans la dosette)
  • Restes de table
  • Viande et os, charcuteries et produits laitiers
  • Poisson et arêtes, coquillages et carapaces de fruits de mer
  • Aliments périmés sans emballage

Résidus de jardin

  • Feuilles, fleurs fanées et herbes
  • Résidus de taille de haie, aiguilles et cônes de conifères
  • Brindilles et petites branches (le couvercle du bac brun doit pouvoir fermer complètement)

Papiers et cartons souillés

  • Papier journal pour emballer les résidus alimentaires
  • Boîtes de pizza souillées
  • Moules à muffins en papier et papier parchemin
  • Filtres à café et sachets de thé en papier
  • Essuie-tout, papier à main et mouchoirs
  • Assiettes, serviettes de table et nappes en papier
  • Gobelets coniques de distributeur à eau

Autres matières

  • Litière et excréments d’animaux domestiques (en vrac ou dans des sacs de papier)
  • Cheveux, poils et poussière
  • Bran de scie, écorce et copeaux de bois non traités et non peints
  • Brochettes et cure-dents en bois

Matières refusées

Les sacs compostables et les sacs de plastique sont interdits.
  • Toute matière de plastique, compostable ou non, y compris la vaisselle et les ustensiles jetables en plastique compostable ou biodégradable
  • Dosettes à café, en plastique compostable ou non
  • Tasses à café en carton à usage unique et couvercles
  • Lingettes, compostables, biodégradables ou non
  • Couches et produits d’hygiène féminine
  • Souches d’arbres, billots et grosses branches
  • Animaux morts et résidus provenant du débitage d’un animal
  • Ouates, cotons-tiges et soie dentaire
  • Verre et vitre
  • Mégots de cigarette
  • Bois peint ou traité
  • Papier et carton imbibés d’huile à moteur, de peinture ou de produits dangereux
  • Feuilles d’assouplissant et sacs d’aspirateur
  • Roches et gravier

Questions et réponses

Pourquoi les sacs en plastique, compostables ou réguliers, sont-ils interdits?

Le permis d’exploitation délivré par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques n’autorise pas la Régie intermunicipale de gestion des matières résiduelles de Brome-Missisquoi à accepter des matières ensachées dans des sacs compostables sur sa plateforme de compostage. Cette interdiction découle du fait que le compostage se déroule à l’extérieur et que les matières emballées dans ce type de sac peuvent dégager des odeurs nauséabondes à leur arrivée.

De plus, le temps de compostage des sacs est beaucoup plus lent que celui des résidus alimentaires et des résidus de jardin, entraînant ainsi la présence indésirable de lambeaux de sacs dans le compost mature, ce qui n’est pas souhaitable pour obtenir un compost de qualité.

Donc même s’il est fait mention que le sac est compostable sur son emballage, vous ne pouvez pas les utiliser pour emballer vos résidus alimentaires. Privilégiez le papier journal ou utilisez des sacs en papier.

Est-ce que je peux déposer les dosettes de café dans le bac brun?

Non.

Le café est un résidu alimentaire accepté dans la collecte des matières organiques, mais pas la dosette, et ce, même si l’emballage mentionne qu’elle est compostable. Les matières en plastique, compostables ou non, ne sont pas acceptées par la Régie intermunicipale de gestion des matières résiduelles de Brome-Missisquoi, où les matières organiques collectées par le bac brun sont acheminées.

Que fait-on des matières organiques collectées?

Les matières organiques sont acheminées à la plateforme de compostage de la Régie intermunicipale de gestion des matières résiduelles de Brome-Missisquoi située à Cowansville. Elles y sont mélangées à des copeaux de branches qui agissent comme structurants et mises en andains, une sorte de petite montagne, à l’extérieur sur une plateforme de béton étanche. Par la suite, les andains sont retournés pour les oxygéner afin de créer un compost mature, stable, riche et exempt de pathogènes. Le processus de compostage peut prendre entre 3 et 12 mois. Il est influencé par la nature des matières organiques, le taux d’humidité, l’oxygène et la température extérieure.

Lorsque le compost est mature, il est prêt à être distribué à la population. Inscrivez-vous à l’infolettre pour ne rien manquer de la prochaine distribution!

Comment la collecte des matières organiques participe-t-elle à la lute aux changements climatiques?

Lorsque les matières organiques sont jetées, elles se dégradent sous le sol dans un site d’enfouissement. Ce processus de dégradation sans oxygène produit du méthane, un gaz à effet de serre (GES) au potentiel de réchauffement climatique 20 fois plus important que le dioxyde de carbone (CO2). Lorsque les résidus alimentaires et les résidus de jardin sont compostés, ces émissions de méthane sont évitées.

Par ailleurs, l’utilisation de compost pour améliorer la qualité des sols contribue à la séquestration du carbone, ce qui représente aussi une réduction de la génération de GES. Sans oublier que si l’on utilise du compost comme amendement de sol, on évite également la fabrication d’engrais de synthèse, une activité industrielle émettrice de GES.

Que faire si le bac brun est brisé?

Si le bac brun est brisé, complétez une requête en ligne dès que possible. La réparation ou le remplacement du bac brun est sans frais comme la MRC en est propriétaire.

Je déménage. Que faire avec le bac brun?

Laissez le bac brun en place à votre départ. Il appartient à la MRC et il est associé à l’adresse où il est situé. Si vous avez besoin d’un bac brun à votre nouvelle adresse, complétez une requête en ligne.

Pour en savoir plus, visitez la page Bacs et conteneurs.

J'habite dans un immeuble à logements et il n'y a pas de bac brun. Puis-je en obtenir un?

Si vous habitez dans un immeuble de sept logements et plus situé à Granby ou Waterloo, il est possible de participer à la collecte des matières organiques de façon volontaire. Communiquez avec nous pour plus de détails.

Si vous habitez un immeuble de six logements et moins situé à Granby ou Waterloo, ou un immeuble à logements situé ailleurs en Haute-Yamaska, des bacs bruns sont déjà attitrés à votre immeuble.  Communiquez avec nous pour plus de détails.

Est-ce que les entreprises et organisations ont accès à la collecte des matières organiques?

Les entreprises et les organisations ont la possibilité de participer à la collecte des matières organiques de façon volontaire. Communiquez avec nous pour plus de détails.

Vidéos

Trucs et astuces pour faciliter l’utilisation du bac brun à la maison.

Trucs de base pour un bac brun sans odeurs

Astuces de pro pour un bac brun sans odeurs

Fabriquer un sac en papier pour votre minibac de cuisine

Réponses aux questions les plus fréquentes sur la collecte des matières organiques

Trucs et astuces

En hiver

Pour éviter que les matières gèlent et collent aux parois du bac brun, empêchant le contenu d’être collecté, doublez-le d’un grand sac de papier de résidus de jardin dès les dernières collectes du mois de novembre. Vous pouvez aussi employer de grands morceaux de carton.

Asticots et mouches

Pour éviter que les mouches et les asticots élisent domicile dans votre bac, emballez les résidus de viandes et les produits laitiers dans plusieurs épaisseurs de papier journal. Pour les anéantir, saupoudrez du bicarbonate de soude sur le contenu de votre bac.

Ratons laveurs et autres rongeurs

Si ces petits animaux ont désigné votre bac comme leur garde-manger, appliquez de l’onguent mentholé décongestionnant sur les ouvertures et les trous d’aération du bac brun pour les éloigner. L’odeur leur coupera l’appétit!

Anti-odeurs : trucs de base

  • Placez le bac brun à l’ombre; cela ralentit le processus de décomposition.
  • Herbicyclez.
  • Évitez de déposer des substances liquides en grande quantité dans votre minibac de cuisine. L’humidité et l’absence d’aération entre les matières sont les ennemis du bac brun!
  • Emballez les aliments dans du papier journal, surtout les matières humides et les résidus de viande.
  • Rincez votre minibac de cuisine après chaque transfert dans le bac brun. Assurez-vous que l’intérieur soit sec avant d’y déposer d’autres résidus alimentaires.

Anti-odeurs : astuces de pro

  • Rincez le bac brun avec de l’eau et du vinaigre au besoin; le vinaigre est un désodorisant naturel. Donnez-lui ensuite un petit bain de soleil le couvercle ouvert afin de bien assécher l’intérieur!
  • Congelez vos résidus alimentaires et déposez-les dans le bac brun la veille de la collecte seulement. Un bon truc pour les périodes de canicule!
  • Mettez le bac brun en bordure de rue lors de chaque collecte, même s’il n’est pas plein. Cela évite que les matières organiques se décomposent dans le bac brun.
  • Doublez le bac brun d’un sac de papier pour les feuilles.
  • Déposez les résidus de jardin et les résidus alimentaires en alternance dans le bac brun.

Mythes

Le secteur commercial génère plus de matières organiques que le secteur résidentiel.

FAUX.

Selon le dernier bilan de RECYC-QUÉBEC, le secteur résidentiel est responsable de 60 % des résidus alimentaires et des résidus de jardin produits dans la province.

Enfouir des matières organiques ou biodégradables n’est pas problématique puisque c’est « naturel ».

FAUX.

En se décomposant dans un site d’enfouissement, la matière organique produit du méthane, un gaz à effet de serre 20 fois plus puissant que le gaz carbonique. De plus, le compostage donne une deuxième vie aux résidus alimentaires et résidus de jardin en les transformant en compost pouvant être utilisé pour améliorer la qualité des sols. La collecte des matières organiques participe donc à la lutte aux changements climatiques, en plus d’éviter le gaspillage d’une ressource.

Le compost produit à partir des matières organiques collectées dans les bacs bruns est de mauvaise qualité.

FAUX.

Selon une étude récente commandée par le MELCC, il est tout à fait possible d’obtenir un compost de qualité supérieure avec le contenu des bacs bruns, il suffit tout simplement de ne pas y mettre des matières refusées.