Gêné de jeter

Espace du réemploi

Faire rimer « réemployer » et « ingéniosité »

Quiconque a déjà mis les pieds à l’Espace du réemploi a pu constater comme les mots réemployer et ingéniosité s’y accordent bien. Ce local, situé à même le site de l’écocentre à Granby, contient une variété impressionnante d’articles susceptibles de dépanner toute personne à la recherche d’un objet inusité ou souhaitant réaliser de menus travaux.

À titre d’exemple, sur les étalages de l’Espace du réemploi, on retrouve des matériaux de construction et de la quincaillerie variée, des appareils de cuisine, tout comme des pièces de tondeuses ou encore des meubles.

La panoplie d’objets qui aboutit à l’Espace du réemploi provient des matières apportées à l’écocentre par les usagers. « Dans le cadre du dernier Plan de gestion des matières résiduelles de la MRC de La Haute-Yamaska, on s’est penché sur certaines matières qui pouvaient être remises en circulation dans leur état actuel afin d’être utilisées par d’autres. C’est comme ça qu’a vu le jour l’Espace du réemploi en 2017 », explique le directeur général de la Corporation de gestion des matières résiduelles de La Haute-Yamaska, M. Marc-Antoine Bazinet. « C’est un bel atout pour l’écocentre puisque l’Espace du réemploi permet de mieux respecter l’environnement en prolongeant la vie utile d’une foule d’objets.  Pour certains usagers, cela peut permettre de réaliser des travaux à faible coût. Pour d’autres, c’est une belle surprise puisqu’ils repartent avec un objet qu’ils désiraient en passant par l’écocentre », poursuit M. Bazinet.

L’Espace du réemploi est accessible du jeudi au samedi, entre 9 h et 16 h, jusqu’à la fin novembre. Il est fermé de décembre à mars. Les articles qui s’y trouvent sont vendus à coût modique et seul le paiement en argent comptant est accepté.

Pour d’autres renseignements sur l’Espace du réemploi et les écocentres, consultez la page Récupérer aux écocentres.

Durant la pandémie de COVID-19, l’Espace du réemploi demeure accessible. Cependant, le nombre de visiteurs est limité et le port du couvre-visage est requis à l’intérieur. Pour la sécurité des utilisateurs, tout objet reçu est placé en quarantaine avant d’être mis en vente.